Vendanges 2019 – Château de La Dauphine

Vendanges 2019

Jeudi 19 Septembre 2019 marque le début des vendanges de nos 53 hectares de merlot et de cabernet franc. Une météo sèche, voir caniculaire, qui aura profité au raisin et à son mûrissement précoce mais sans l’abîmer pour autant. Une année quand même très technique, en particulier pour les travaux en vert (épamprage, effeuillages etc). Le vignoble est dans un état sanitaire parfait à La Dauphine pour ce millésime qui sera certifié Agriculture Biologique, complété par des préparations biodynamiques. Il en résulte des moûts très riches et aromatiques avec un potentiel tannique parmi les plus élevés des 20 derniers millésimes, ce qui promet un nouveau millésime exceptionnel !

Pour ceux qui seraient intéressés par des informations plus techniques du millésime 2019, voici l’analyse de notre consultant viticulture et biodynamie, David Pernet de Sovivins :

“Malgré les pluies fréquentes du printemps 2019, particulièrement début juin, les températures fraiches ont freiné la virulence du mildiou et les vignobles ont pu être correctement protégés y compris en culture biologique ou en biodynamie. La météo a radicalement changé dès la dernière décade de juin cette année laissant place à des conditions estivales chaudes et sèches seulement ponctuées de deux épisodes pluvieux fin juillet et début août. Ces pluies ont évité que les contraintes hydriques déjà installées avant véraison ne deviennent trop importantes en cours de maturation. L’ensoleillement et la chaleur de fin juin et de juillet ont stimulé le chargement précoce en polyphénol des pellicules et dégradé les arômes variétaux des cabernets. Les contraintes hydriques modérées à fortes en cours de maturation ont accéléré le chargement en sucre, la dégradation des acides et encore accru le potentiel phénolique des baies. Ces contraintes ont également été favorables au murissement des tanins notamment de pépins et la faible ré-humectation des sols en surface a permis de maintenir des pH corrects malgré la faible acidité des moûts. De ces conditions estivales sudistes il en résulte des moûts très riches et très aromatiques avec un potentiel tannique et anthocyanique parmi les plus élevés des 20 derniers millésimes. Les cabernets seront particulièrement appréciables pour tempérer l’exubérance des merlots. On peut s’attendre cette année à des vins du niveau de ceux de l’année dernière”

Comments are closed.