Le travail de la vigne à l’automne – Château de La Dauphine

Le travail de la vigne à l’automne

Le travail de la vigne à l’automne

Les vendanges ont beau être finies, cela ne signifie pas que le travail de la vigne s’arrête ! Bien au contraire, il faut la préparer pour l’hiver, voir même pour le millésime 2019. Alors quels sont les travaux qui attendent notre équipe viticulture dans les semaines à venir ?

D’abord, il faut chausser la vigne : le tracteur passe dans les rangs et remonte la terre au pied du ceps afin de former un “bourrelet”, ainsi les racines seront protégées des gelées hivernales. Sur la même période, un griffage est également fait au pied de ce bourrelet de terre, ce labour superficiel permet de mieux aérer les sols. A ce travail classique de l’automne, nous rajoutons notre petite touche “verte” en semant de l’orge et du pois entre les rangs.

L’orge est une céréale avec des racines profondes qui vont permettre de décompacter naturellement les sols pour éviter l’asphyxie racinaire. Le pois, quant à lui, a un feuillage fourni qui une fois broyé au printemps avec l’orge, permettra d’avoir une couche d’engrais vert très dense et compact sur le sol. Ce couvert végétal est donc primordial pour la création d’un humus, qui, grâce à une décomposition lente va délivrer aux racines l’azote, le phosphore et les nutriments essentiels au bon développement de la vigne au printemps prochain.

Puis le plus fastidieux travail de l’hiver commencera une fois que la sève sera complètement descendue dans le pied, quand il fera bien froid : la taille des 350 000 pieds que compte La Dauphine. Mais ça c’est une autre histoire !

 

Comments are closed.