Commande du primeur 2017 – Château de La Dauphine

Commande du primeur 2017

Commande du primeur 2017

Le millésime 2017 est maintenant disponible à la vente en primeur pour les particuliers : 14.95€ TTC la bouteille et 31.00€ TTC le magnum jusqu’au 30 Septembre 2018. Pour faire votre réservation c’est très simple :

  • Vous pouvez nous en faire la demande par e-mail en nous écrivant directement à contact@chateau-dauphine.com
    ou
  • Vous pouvez télécharger et imprimer le bon de commande et nous le renvoyer directement avec votre règlement

Aussi pour la première fois, nous vous offrons la possibilité de goûter notre 2017 en primeur, pour tout achat de 12 bouteilles de Château de La Dauphine, recevez un échantillon 2017 afin de vous glisser dans la peau d’un professionnel afin de découvrir ce millésime en avant première.

Sans aucun doute le gel dans la nuit du 26 au 27 avril 2017, sera le grand marqueur de ce millésime. Pour autant cet événement brutal aura frappé de façon inégale à La Dauphine, seulement 20% de la surface sera impactée (vignes de notre second Delphis) tous les coteaux et le plateau sont épargnés. Si l’on fait abstraction du gel, le déroulé du cycle végétatif est plutôt favorable.
Un hiver froid et sec (2 fois moins de précipitations qu’en 2016) va assainir le milieu tout au long de la saison, contenant ainsi maladies cryptogamiques et autres ravageurs.
Le printemps chaud et sec favorise un débourrement précoce, avec 15 jours d’avance, cette précocité toujours de bon augure pour une bonne maturité en fin de cycle, sera fatale pour les secteurs sensibles au gel (c’est le revers de la médaille).
Cependant les parcelles non impactées vont continuer leur cycle avec un mois de mai plutôt chaud, la floraison fin mai sera rapide et complète, en juin un coup de chaud fait renoncer à un effeuillage précoce, nous souhaitons garder beaucoup de fraîcheur dans nos vins ; les sols seront travaillés un rang sur deux pour prévenir toute sècheresse sur les parcelles peu vigoureuses, et c’est avec bonheur que nous avons accueilli la pluie fin juin début juillet. En juillet et août la météo va alterner le chaud le froid et l’humidité ; la véraison se fera dans la première semaine d’août de façon homogène et confirme la précocité du millésime

La première semaine de septembre nous fait craindre le pire à deux doigts de la maturité, mais les soins biodynamiques apportés au vignoble tout au long de la saison et plus particulièrement deux applications de silice à trois semaines et un mois des vendanges, corrélés à un travail de sol raisonné font que la vigne est en arrêt végétatif et ne pompe plus l’eau vers les raisins qui résistent bien au botrytis. Nous débuterons les vendanges le 14 septembre.
Au chai nous avons opté pour des levures indigènes pour l’ensemble de la récolte, parallèlement une expérimentation sur huit barriques sera menée, pour comparer les levures indigènes et nous expérimentons également nos nouvelles cuves “ tulipe ” dont la forme peu influencer extraction et fermentation.
A mi-parcours les premières cuves récoltées sont étonnamment colorées, analytiquement très équilibrées, pleines de fraîcheur comme nous le souhaitions, la nature a fait son travail à nous maintenant de respecter ce qu’elle nous a apporté et de ne rien compromettre par nos actions.
Les dernières dégustations de cette semaine montrent de jolis Merlots fruités et ronds et des cabernets d’une grande finesse. Des équilibres sucre/acide remarquables et une belle fraîcheur aromatique. Moins tannique que le millésime 2016, ce millésime laisse présager des vins élégants, fruités et gourmands.

On peut retenir deux mots pour cette année 2017 : précocité et précision.

Voici les notes et commentaires récoltés par ce millésime lors de la campagne primeurs :

Vinous – Neal Martin
91+ : The 2017 La Dauphine has a well-defined, focused, well-mannered bouquet with concentrated blackberry, raspberry preserve and graphite aromas. The palate is well balanced with grippy tannin, not as sensual as the nascent Dalem and with more expressive, peppery Cabernet Franc driving the finish. It will be fascinating to see how this ages.

Wine Advocate – Lisa Perroti
88-90 : The deep garnet-purple colored 2017 de la Dauphine opens with black cherries and warm blackberries notes with wafts of Indian spices and dusty soil. The palate is medium-bodied, firm and chewy with a lively line and long earthy finish.

Decanter – Jane Anson
90 : This has a different feel to many of its peers, with a rich silky texture, sappy bright summery fruit and layers of blackberry. Plus an attractive minerality, salinity on the finish, with bright and fresh aromatics. Evident oak but it will soften. Both the Bourguignons and David Pernet consult at this biodynamic and Ecocert certified organic estate. Drinking Window 2022 – 2032

Wine Enthusiast – Roger Voss
90-92 : Barrel Sample. This is a ripe wine, neatly balanced by intense tannins and spice flavors. Fine acidity adds a layer of crisp black currant to the dry core of tannins. Drink from 2023.

Vinous – Antonio Galloni
88-90 :
The 2017 La Dauphine is a bold, distinctive wine. Super-ripe dark cherry, raspberry and wild flowers are all beautifully delineated in this potent, vibrant Fronsac. The 2017 has quite a bit of character for such a rich, potent wine. Interestingly, the 2017 put in quite a bit of weight over the course of the two weeks I followed it. In 2017, La Dauphine is all class. Tasted three times.

Wine Doctor – Chris Kissack
92-94 : The fruit was picked from September 14th until the 30th, and the yield was 33 hl/ha. I find a real finesse on the nose here, with tightly defined blackcurrant fruits rubbed over limestone, and a wonderful sense of terroir to it. This comes across on the palate, the quite tightly defined aromatics opening out here into a slightly darker style, with more soot and cocoa bean nuances, ripe and sinewy, with great substance and structure. A very impressive composition, with a broad but tense fruit core supported by imposing but ripe and correct tannins. A seriously impressive La Dauphine this year, from an estate on the up I think.

Yves Beck
90-92 : Pourpre violacé. Bouquet compact, fruité et minéral aux notes de cerises et de craie. Mise en bouche fraiche et fruitée. Au palais le vin a de l’ampleur et un bon soutien par des tannins aux grains fins qui se révèlent lentement. La structure confère de la fraîcheur et permet au fruit de se révéler en fin de bouche. Finale fruitée et persistante.  2022–2035

Bettane & Desseauve
16.50/20 : Élégant et racé, velouté et délicat, profond et raffiné. L’un des vins du millésime avec un raffinement de tannin, un soyeux et un fruit juteux et frais.

Markus Del Monnego
91 : Deep purple red with violet hue and black core. Elegant nose with balanced character, dark berries, plums, oak spices and hints pencil shavings. On the palate elegant, quite juicy with well balanced character and good length.

Anthocyanes – Yohan Castaing
89-91 : Des notes de fruits noirs, d’épices. En bouche, un beau juteux, de la rondeur, du velouté et une réelle énergiequi tend l’ensemble pour lui apporter de la rectitude. Une belle bouteille. Pour les 5 prochaines années.

The wine cellar insider – Jeff Leve
90-92 : With deep color, this fruity wine is on the dark berry side with plenty of fresh, juicy blackberries and plums adding to the fun. Lushly textured, sweet and fleshy, the wine has a ripe, plump personality.

Comments are closed.